GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > Questions de fond > Agir dans la concertation > L’espace national de concertation

L’espace national de concertation

mardi 29 mars 2011, par Eugénie DEBENAIS, Véronique BAUDRY

Article extrait du numéro spécial de la Lettre du GRAINE de mars 2011

Article de Eugénie DEBENAIS [1] et Véronique BAUDRY [2]


Le 29 octobre 2009, à Caen, dans le cadre des deuxièmes Assises nationales de l’EEDD, des membres de 5 sphères d’acteurs -État, collectivités, associations, syndicats, entreprises - ont paraphé le premier document cadre faisant acte de naissance de l’Espace National de Concertation (ENC) pour l’EEDD.


L’espace national de concertation a pour objectif de mettre en synergie les expertises et les compétences des partenaires
membres, en vue de l’élaboration et de la mise en œuvre d’une démarche partagée visant à développer et
à renforcer une EEDD à l’échelle nationale et ce pour doter le citoyen et tous les acteurs, de connaissances et
de compétences qui les rendront mieux à même d’œuvrer en faveur d’un développement durable.
Dans le respect des champs de compétence et des spécificités de chacun, et en se basant sur les travaux et besoins
émergeant des dynamiques territoriales de concertation, les signataires poursuivent les objectifs suivants :
- participer à la sensibilisation, l’information, la formation et l’éducation tout au long de la vie de toute la population
en matière d’EEDD,
- échanger sur les objectifs et stratégies de chaque acteur dans le but de les mettre en lien et en cohérence,
- trouver des réponses collectives aux problématiques rencontrées par les acteurs de terrain,
- organiser des moments ou espaces de concertation et d’échanges territoriaux plus structurés et plus nombreux,
- favoriser la mutualisation des ressources et faciliter la circulation de l’information, entre autres avec les espaces
de concertation existants au niveau des territoires,
- suivre et évaluer de manière continue les actions engagées dans ce cadre.

Extrait du document cadre pour un Espace National de Concertation pour l’EEDD, 2009.


Depuis cet acte de naissance, la concertation en faveur d’une stratégie nationale s’est poursuivie. Lors de la journée nationale de l’EEDD le 29 octobre 2010, l’État a notamment confirmé qu’il « appuie les activités de l’ENC et que le niveau de concertation progresse grâce à cet espace et aux travaux menés en interministères [3] ».

« Cet ENC est, à l’origine, une initiative du CFEEDD, mais
comme tout enfant, il ne nous appartient pas. Dès sa naissance,
il a été placé entre les mains de tous. C’est le projet audacieux
de réunir toutes les sphères d’acteurs de l’EEDD afin de
construire collectivement une stratégie nationale de l’EEDD.
Cette stratégie nationale est aujourd’hui manquante en France,
elle est pourtant essentielle pour mobiliser chacun au service de
tous. C’est une nécessité, nous avons besoin d’un projet de
société qui met l’éducation à l’environnement, l’information, la
formation, la participation au coeur du développement durable.
 »

Thierry Lerévérend, co-président du CFEEDD, à l’ouverture de la journée EEDD de 2010.

Le 8 février 2011, les sphères d’acteurs se sont à nouveau rencontrées. Les résultats d’une consultation en ligne ont alors été présentés. Il en ressort des attentes nombreuses vis-à-vis de
l’ENC : une stratégie nationale pour l’EEDD, de la coordination,
la création d’une culture commune, un soutien pour les acteurs
isolés, un volet international, une réelle représentation de la
France. Pour 72% des contributeurs à la consultation, la première
fonction de l’ENC est de poser un projet politique national
de développement de l’EEDD. Viennent ensuite les deux
fonctions de mise en réseau des acteurs de toutes les sphères et
de mise en cohérence des actions.

« La question de savoir ce qui se passe réellement sur le terrain
en termes d’EEDD et d’obtenir une certaine visibilité est persistante. A ce propos, idée très intéressante, l’assemblée a pris l’option de relier la dynamique des assises avec la constitution de ces nouveaux savoirs nécessaires pour la conduite d’une bonne politique de développement de l’EEDD. L’idée de s’appuyer sur les ERC [4], qui ont une connaissance fine des actions et de leur territoire, pour mieux connaître les pratiques semble partagée par les participants. La question d’une évaluation qualitative est souvent revenue. »

Roland Gérard, co-animateur de l’ENC, suite à la réunion plénière del’ENC du 8 février 2010.

A ce jour, l’ENC est un espace de rencontre qui en est au stade
de définir ses modalités de fonctionnement. Ainsi, un document
repère d’objectifs et de fonctionnement est en cours de rédaction.
Il constituera une annexe du document-cadre de 2009.

Les prochains temps forts en perspective pour et avec l’ENC
seront :
- 2012, au niveau international, le sommet de Rio + 20
- 2013, les 3èmes assises françaises de l’EEDD (Lyon)
- 2015, l’accueil probable du 7ème congrès mondial de l’éducation à l’environnement en France (WEEC).
Par ailleurs, un Espace Européen de Concertation (EEC) est en
cours de création.

Notes

[1Administratrice du GRAINE Poitou-Charentes et du réseau École et Nature

[2Documentaliste du GRAINE Poitou-Charentes

[3Cf l’accord-cadre de coopération pour l’éducation au développement durable à l’école signé entre les ministères de l’Éducation Nationale et de l’Écologie en septembre 2010

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine