GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > Questions de fond > Education à l’environnement pour tous, partout, tout au long de la (...) > Essai de caractérisation des situations de sensibilisation, d’éducation et de (...)

Essai de caractérisation des situations de sensibilisation, d’éducation et de formation

mardi 10 février 2009, par Michel HORTOLAN

La sensibilisation

Elle vise à rendre sensible à une problématique et à faire réagir.
Elle utilise l’information (des faits, des commentaires, des opinions, des données présentés sous une forme appropriée) et la communication (une mise en commun).
Dans l’information, ce qui importe, ce sont les contenus à transmettre, à présenter.
Dans la communication, ce qui importe, c’est la prise en compte de la personne à laquelle on s’adresse. On a le souci que la personne « reçoive » et s’approprie l’information.
La communication suppose :
- une intention par rapport au public visé (enjeu pour le public visé)
- une attention au contenu (sens pour le public visé)
- une attention aux modalités (accès au public visé)
- une préoccupation de l’impact sur le public et donc l’organisation de modalités de recueil du « retour en arrière » (régulation avec le public visé).

L’éducation

Elle se donne comme objectif d’accompagner la construction et la progression des personnes.
Elle leur permet d’acquérir des connaissances, des compétences, des capacités, des attitudes, le goût de savoir, le sens de l’analyse et l’esprit critique.
En éducation, 
« Il est toujours plus important de comprendre que de réussir » (Philippe Meirieu)
Ce qui suppose :
- de situer les besoins des personnes
- de prendre en compte le rapport au temps (se situer dans une logique de progression)
- de permettre d’ « agir (2) pour comprendre, comprendre pour faire des choix et faire des choix pour agir (3) »
- de créer les conditions favorables à l’organisation des savoirs acquis
- d’être attentif aux capacités des personnes et des groupes.

La formation

Elle se donne comme objectifs la réussite et l’efficacité dans le réinvestissement des contenus, des pratiques, des techniques, des théories, des processus, acquis et partagés.
Elle intègre que les personnes en formation sont ensuite jugées sur les résultats des actions qu’elles mettent en œuvre.
Elle relève d’une logique de production de biens matériels et/ou culturels.


Ces trois situations nécessitent le recours à des démarches éducatives et des méthodes pédagogiques.

Michel HORTOLAN (1)

Ces repères ont été élaborés dans le cadre d’une formation interne de l’association Charente Nature, en mai 2008.

1 Membre du Comité de rédaction, membre-adhérent du GRAINE Poitou-Charentes, membre de Charente Nature.
2 Agir pédagogique.
3 Agir de l’engagement citoyen.

En savoir plus

Cet article est issu de la Lettre du GRAINE n°18 - janvier 2009

Répondre à cet article

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine