GRAINE Poitou-Charentes
Réseau d’éducation à l’environnement en Poitou-Charentes

Accueil > L’éducation à l’environnement > Repères et fondamentaux > Brève histoire de l’EE

Brève histoire de l’EE

Une histoire en plusieurs étapes

Une histoire dont chaque décennie, loin d’effacer la précédente, l’enrichit de nouvelles pratiques et problématiques, de nouveaux acteurs et enjeux.

Dans les sillons de l’éducation populaire et des révolutions...

C’est certainement dans le siècle des Lumières, qu’en France, naît l’éducation à l’environnement, avec Rousseau qui dans l’ Emile ou de l’éducation évoque les trois maîtres de l’éducation que sont la nature, les hommes et les choses. C’est plus généralement dans l’histoire même de l’éducation populaire et dans le sillon des révolutions (1830, 1848, 1871…) que s’ancre l’histoire de l’éducation à l’environnement.

... de l’animation nature à l’éducation à l’environnement
vers un développement durable (EEDD)

L’animation nature est née dans les années 60, menée par des passionnés bénévoles et des enseignants fidèles aux « leçons de choses ». Les premiers professionnels apparaissent dans les années 70/80. L’éducation « pour » et « par » l’environnement vont se rejoindre : les activités et moyens pédagogiques se diversifient. Dans les années 90, le « développement durable » confirme l’importance des notions d’éco-citoyenneté et de démocratie participative. Il se développe une éducation relative à l’environnement qui attache autant d’importance à l’environnement social que naturel.

L’animation comprend clairement une dimension culturelle : l’environnement est perçu non plus comme la simple relation de l’homme à la nature, mais comme le rapport qu’il a avec le milieu dans lequel il vit. L’animation en lien avec l’environnement s’inscrit donc d’une manière générale dans l’éducation à l’environnement vers un développement durable. Elle se destine à chacun et concerne tous les territoires. Les premiers instigateurs de cette évolution des pratiques sont les éducateurs à l’environnement eux-mêmes, qui se reconnaissent aujourd’hui, pour la plupart, comme des « artisans d’un développement durable ».

Néanmoins, le glissement sémantique usité par certains partenaires institutionnels vers « l’éducation au développement durable (EDD) », avec la disparition du mot « environnement », ne va pas sans poser d’importants questionnements aux acteurs de terrain. Ils y voient souvent une tentative d’instrumentalisation de leur action au service d’un certain modèle de développement, ne partageant pas les valeurs sur lesquelles se base l’EE.

Des enjeux de société

Il s’agit d’un projet de nature sociale et culturelle qui s’inscrit dans le champ éducatif et politique. Il repose sur une démarche collective pour faire avancer des idées, des façons de voir, des pratiques et peut-être au-delà, une certaine vision de notre avenir individuel et collectif.

Une spécificité qui a permis de construire un univers de pratiques qui mettent en oeuvre différentes formes d’expression militante et conviviale, de gestion et d’innovation pédagogique. Ainci les acteurs de l’EE participent au dialogue civil et à la cohésion sociale. L’impact économique de l’EE est considérable aussi bien en termes de bénévolat que d’emplois salariés.

Il n’y aura pas de développement durable sans éducation

Ce constat implique une volonté forte des pouvoirs publics pour que toutes les politiques territoriales intègrent l’indispensable volet éducatif, sans lequel toute action serait vaine sur le long terme. En ce sens, la responsabilité citoyenne engage les acteurs de l’EE à aller de l’avant et à entrer en dialogue avec toutes les sphères d’influence de la société et à se positionner encore plus ouvertement sur le plan politique. C’est aussi le couple « partenariat/confiance » qui est au coeur des processus de changement.

A partir de ce postulat, comment s’organiser pour être efficace, comment travailler avec les élus, les collectivités ? Comment avancer avec l’autre sans renier ses valeurs et ses principes ?

Des questions clés pour relever les défis d’un monde contemporain marqué par la rapidité et l’ampleur des changements, la diversité et le caractère multidimensionnel des questions environnementales et sociales.

En savoir plus

Ce texte est issu du site du Réseau Ecole et Nature.

Répondre à cet article

Agenda

au centre doc

Site et Infolettre édités avec le soutien financier de la Région et de la DREAL Nouvelle-Aquitaine